Bruxelles, mai 2002,
performance pour la Zinneke Parade


Sur l'idée du corps astral,
de l'âme qui peut se séparer du corps en cas de coma,
ou pendant le sommeil ou la transe des chamanes.


Réalisation d'une déambulation
où les mues humaines flottent au-dessus de la foule,
portées par la personne qui a servi de modèle pour créer la mue.

 

La performance collective fut réalisée avec des réfugiés politiques iraniens
(association Patchwork) et des élèves de l'école Sainte-Marie, entre 17 et 22 ans, en 5ème année professionnelle (options publicité-sérigraphie), professeur Anne Marie Verbruggen .

 

Installation dans la friche de "Tours et Taxis"

La musique est jouée avec des Taïkos, Tambours japonais, coordonnés par Yosuke Ohashi.

La peau comme dra-peau, espace de revendication, seule patrie...


Structure en bambous (la limule) dessinée par Nicolas Steven.